Les Libéraux-Radicaux Genève

Un couple en béton en faveur du solaire


Le DCTI de Mark Muller et le DSPE d’Isabel Rochat ont décidé de prendre le taureau par les cornes en matière de production et de consommation d’énergie. Trois centrales photovoltaïques sont installées sur les toits de trois collèges du canton.

Un an après la loi sur l’énergie, Mark Muller et Isabel Rochat se lancent à l’assaut des toits du parc immobilier de l’Etat. Un cadastre permettant l’inventaire des toits genevois est, d’ailleurs, en cours de réalisation, afin d’évaluer très précisément les capacités et les besoins prioritaires des immeubles concernés.
Ce plan solaire s’inscrit dans le cadre du programme d’économie d’énergie mis en place par l’Etat depuis 2005. Cela concerne 1’300 bâtiments et 800 sites de consommation.

A l’heure actuelle, les installations photovoltaïques pilotes constituent 927 m2 de panneaux solaires sur le toit de l’école André Chavanne, 2’870 sur l’école de commerce Aimées-Stitelmann et 2’057 sur le cycle d’orientation de la Drize.

Les actions engagées sont organisées autour de quatre axes : l’assainissement, l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables (solaire, géothermie…) et enfin, le suivi énergétique qui permet de mesurer l’efficacité et la pertinence opérationnelle des projets.

Entre 2005 et 2011, le bilan des actions énergétiques est spectaculaire : 10’713 tonnes de CO2 en moins, 25,6 millions d’économies en matière de dépenses énergétiques pour un investissement de 2,7 millions.

Ce plan solaire photovoltaïque réunit toutes les conditions permettant de privilégier un rendement optimum de l’énergie solaire. Alternative efficace aux énergies fossiles, le solaire est non polluant, inépuisable et gratuit. La mise en place de la production est simple, les pannes éventuelles ne présentent aucunes conséquences graves et la production énergétique se fait sur site et sans perte, sans déchets ni pollution sonore.
A l’heure où le coût de l’électricité risque de prendre l’ascenseur, il n’est pas négligeable de constater que le canton s’engage avec fermeté sur la voie de l’indépendance énergétique.

Devenir un véritable éco-acteur, sans n’être qu’un éco-producteur, mais surtout, un éco-consommateur, tels sont les buts poursuivis par Mark Muller et Isabel Rochat.

Renseignements complémentaires: http://www.ge.ch/construction/utilisation-batiments/webnergie.asp

À propos de l'auteur
Mini bio:

Aux autoroutes, il préfère les chemins de traverse. Né à Paris, il habite Londres avant que sa mère ne s’installe à Genève. Il a 6 ans [...]

Commentaires

Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message