Les Libéraux-Radicaux Genève

Avec (nos?) excuses! (Permis de port de parapluie exigé!)

Voilà qui manquait …

Moi qui suis déjà de fort mauvaise humeur depuis le début de l’année, me voilà servi!

Un peu comme une cerise sur le gâteau.

J’étais déjà totalement exaspéré par la « pseudo » moralisation en cours dans les salles de rédaction et par la dangereuse montée du vomi anonyme, mais là c’est le comble.

Les gugusses sont de sortie, le Cirque est entré (avant l’heure) à Genève (Note pour Philippe S. : c’est de nouveau une allusion à Serge Reggiani…).

On peut, et la toile ne s’en prive pas, s’indigner. C’est très tendance. On peut condamner. On peut même encenser l’un ou l’autre protagoniste. On peut tout faire. Y compris postuler que les deux protagonistes sont les plus gros bosseurs du Parlement… Si, si, on peut …

Je vais donc, comme d’hab, prendre un chemin de traverse. Et ce chemin, c’est celui de présenter au nom des Parlementaires (qui ne m’ont rien demandé c’est un fait) nos excuses pour le pitoyable spectacle que nous avons donné hier.

Un Parlement n’est pas un ring de boxe. Que l’on confronte avec plus ou moins de vigueur nos opinions. Oui. Somme toute nous avons été élus pour défendre des idées. Mais en arriver à des violences physiques. Non.

C’est un échec institutionnel. C’est le début d’une faillite de la démocratie. En aucune manière nous ne devons banaliser un tel incident. Je l’ai déjà dit, une bonne baffe, pourquoi pas. Mais il y a des lieux pour ça. La Plaine de Plainpalais par exemple.

« L’enui, dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensé pleins de doutes» (Bertrand Russell)

À propos de l'auteur
Mini bio:
  • Exubérant, l’ancien président du Parti libéral, député depuis huit ans, brûle d’impatience… En digne descendant d’une très anc [...]

Commentaires

Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message