Les Libéraux-Radicaux Genève

Valeurs

Le PLR Genève

Qui sommes-nous?

Le Parti Libéral-Radical genevois est le premier parti politique de la République et canton de Genève.

Premier par sa taille – il compte dans ses rangs 24 des 100 députés au Parlement cantonal et deux des sept Conseillers d’Etat -, mais aussi par son histoire et par les valeurs qu’il incarne.

Créé le 24 mai 2011 suite à la fusion des partis libéral et radical genevois, le PLR incarne en effet les valeurs libérales qui ont bâti la Suisse et la Genève prospères que nous connaissons aujourd’hui à l’aube du 21e siècle. Sur le plan national, le PLR Genève est affilié au Parti Libéral-Radical suisse.

Quelles sont nos valeurs?

Le PLR Genève a pour but de promouvoir les valeurs de

  • liberté,
  • responsabilité,
  • solidarité
  • égalité des droits et des devoirs,

en fondant son action sur le respect des principes démocratiques, du fédéralisme, de l’Etat de droit, de la justice et de la laïcité.

Que signifient-elles?

En particulier, l’action du PLR vise à garantir la protection des droits individuels et à encourager
l’initiative privée dans le cadre d’une économie de marché respectueuse de la paix sociale et
de l’intérêt des générations futures.

Le PLR met l’humain au coeur de son action. C’est même sa raison d’être. En d’autres mots, le parti suit un idéal dont les termes sont indissociables : le bonheur de l’individu et la prospérité commune.

∂      Liberté : elle est le fondement de la pensée libérale-radicale. La liberté place l’individu au centre : la nation n’est pas libre, c’est l’individu, membre d’une société humaine. La liberté est plurielle : les droits fondamentaux sont le point de départ de l’Etat démocratique et du bien-être commun. Leur respect est nécessaire à notre épanouissement.

∂      Responsabilité : individuelle, elle signifie que chacun en assume sa part et ne se décharge pas sur autrui ou sur la collectivité. Collective, elle signifie que nous nous devons d’être responsables dans notre organisation et notre fonctionnement. A l’égard des générations futures, la responsabilité dispose que l’individu et la communauté ne doivent pas leur porter préjudice.

∂      Solidarité : le bien-être commun se mesure à la force des plus faibles. Corollaire de la responsabilité, la solidarité, c’est garantir la dignité de tous et la parfaite égalité des chances. C’est aussi se rassembler, s’unir pour affronter des défis hors de portée de l’individu et tirer l’ensemble de la communauté vers le haut.

     Egalité des droits et des devoirs : tous les êtres humains sont égaux en droit. L’égalité, ce n’est pas l’égalitarisme : elle permet au contraire de laisser s’exprimer les différences, qui font la force d’une société. Les devoirs sont la seconde face d’une même pièce : il ne saurait y avoir de privilèges, et exercer des droits suppose nécessairement d’accomplir certains devoirs.

Depuis sa création, le parti cherche  à concilier une économie dynamique, plus de justice sociale et un meilleur respect de l’environnement. La première Université d’été organisée par le parti, en 2011, a été axée sur les trois piliers du développement durable. En 2012, les membres ont souhaité souligner l’importance du principe de « créativité », lors d’une même journée de débat, consacrée cette fois aux valeurs du parti. En 2013, la journée s’est déroulée autour des chapitres du programme.

Ces principes fondamentaux, inscrits dans les statuts du PLR, guident son action au quotidien. Nécessaires pour forger l’avenir du canton de Genève, les valeurs du PLR ont permis depuis plus d’un siècle et demi de faire de Genève et de la Suisse ce qu’ils sont aujourd’hui, à savoir des lieux prospères où démocratie, Etat de droit, économie libérale et droits sociaux permettent à chacun de s’épanouir.

En 2013, le PLR a présenté un premier projet politique, approuvé lors d’un sondage auprès des membres par 97% des sondés, et par l’unanimité des délégués le 7 mars 2013. Dans cette « feuille de route », le parti propose sa vision de Genève : offrir à ses habitants une qualité de vie meilleure, dans une Genève prospère, et ce durablement, voilà le sens du mot « progrès » et du combat du PLR au quotidien. Adapté, ce projet s’est transformé en un programme de législature 2013-2018.

A l’inverse, le PLR rejette le principe d’assistanat, l’étatisme rampant et toutes les tentatives de nivellement par le bas qui tuent l’initiative personnelle, le goût de l’effort et du travail, la volonté d’entreprendre et d’explorer, le courage et la générosité, qu’il promeut.

Le PLR agit aux niveaux communal, cantonal mais aussi national. Il apporte des solutions concrètes et réalistes. Il ne croit ni à la surréglementation proposée par la gauche étatiste, ni aux mesures simplistes agitées par les mouvements populistes.

Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message