Le Cycle d’orientation n’est pas un laboratoire d’expérimentation ! NON à la réforme CO22

Soutenez et signez le référendum !

Le Conseil d’Etat a promulgué le vendredi 19 novembre la loi sur le CO22. Fermement opposés à cette réforme idéologique et dangereuse, les partis : UDC, Vert'Libéraux et PLR lancent un référendum contre cette loi.

Le Cycle d’Orientation se doit de sortir les élèves les plus fragiles de leur condition d’élève en échec. Or, la réforme CO22 du Département de l’Instruction Publique ne propose pas un accompagnement adapté aux besoins de chacun mais uniformise l’enseignement et la prise en charge à l’école. La réforme CO22 ne tient pas compte du fait que face à ces modalités d’enseignement, certains élèves sont en échec depuis des années. L’école ne reconnait pas leurs compétences, mais montre seulement du doigt leurs difficultés.
Le DIP souhaite les contraindre dans un système qui ne leur convient pas sans réfléchir aux éléments nécessaires à la construction de leur autonomie future ni au développement de leur désir de se former, leur motivation et leur estime de soi.
 
Nous devons offrir à tous nos jeunes une prise en charge adaptée à leurs besoins. Nous devons les accompagner dans une orientation qui corresponde à leurs aspirations et à leurs compétences.
 
Cette réforme, non testée, avec une formation alibi des enseignants, sans visibilité sur les modalités d’évaluation ni d’organisation, ne va que renforcer les difficultés des plus fragiles. 
Elle court à l’échec, au détriment de tous.

Une réforme inaboutie au détriment de tous les élèves.

 

Pourquoi lancer ce référendum ?

Ce reférendum a été lancé parce qu'un système de formation est trop précieux pour être modifié dans la précipitation. Or, la réforme de CO22 a été élaborée :

  • sans qu’une analyse détaillée et complète du système actuel ait été effectuée pour éviter de reproduire les mêmes erreurs
  • sans prise en compte des résultats des recherches et expériences dans le domaine de l’hétérogénéité/homogénéité
  • sans réelle consultation des enseignants, sur la base de statistiques lacunaires, et sans interaction avec les chercheurs
  • sans avoir été testée dans le cadre d’un projet pilote pour identifier les besoins, les écueils et les ajustements à réaliser avant un déploiement à grande échelle.

Les changements imposés au Cycle d’Orientation ont été trop nombreux pour qu’un degré d’enseignement aussi crucial dans le parcours des élèves ait à faire les frais d’un nouveau bricolage. La réforme CO22 laisse des questions aussi essentielles que celles de l’évaluation et des moyens d’enseignement sans réponse. Le projet de formation des enseignants à la mixité intégrée souffre en outre d’un manque total de crédibilité. Le temps doit être donné de régler les questions encore ouvertes de manière à mettre sur pied un modèle d’enseignement basé sur les savoirs pédagogiques actuels qui :

  • permette à chaque élève de développer toutes ses compétences
  • en finisse avec la vision binaire des « bons » et des « mauvais » élèves
  • soit le fruit d’une vaste consultation avec les acteurs concernés
  • mette en place les modalités d’un test avec des indicateurs de réussite à analyser avant un déploiement à grande échelle.

 


Comment faire aboutir ce référendum? 

Vous recevrez par courrier un bulletin de signatures pré-affranchi, dans le prochain numéro du Nouveau Genevois de décembre, il vous suffira de le signer et de le déposer dans une boîte aux lettres.  Si chacun d'entre vous signe et fait signer ce texte à 4 personnes, notre référendum, pourra aboutir. 

Alors signez ce référendum, faites le signer à votre famille et à vos proches et renvoyez nous vos bulletins avant le 5 janvier 2022 ! Si vous le souhaitez, des formulaires sont disponibles au parti, vous pouvez également retrouver le texte ici, mais attention si vous l'imprimez vous-même, il faudra alors glisser la feuille de signatures dans une enveloppe timbrée. 

Cliquez pour télécharger et imprimer